Avis Tollens Blanc intérieur +

L’application au rouleau de cette peinture se fait sans éclaboussures et sans coulures. Elle ne pose donc pas de problème de mise en œuvre. Le produit séchant rapidement, il faudra toutefois veiller à travailler vite.

Avantages et inconvénients

POUR:

  • Facile à appliquer
  • Séchage rapide
  • Aspect en accord avec ce qui est annoncé
  • Bonne aptitude à masquer les taches
  • Lessivable avec de l’eau sans altération de la couche de peinture
  • Faiblement émettrice de polluants

CONTRE:

  • Taches difficiles à éliminer
  • Émissions de MIT à des niveaux pouvant être problématiques pour les personnes déjà sensibilisées

Tollens Blanc intérieur +

Le rendu final est fidèle à ce que l’on peut en attendre, à savoir blanc, satiné et lisse.

Pour ce qui est de ses performances, nous avons constaté que son aptitude à masquer les taches grasses, noires ou de rouille n’était pas mauvaise. Il n’est toutefois pas certain qu’une seule couche suffise lors de l’application. Pour augmenter ses chances, le fond devra être impeccablement propre et blanc.

Cette peinture revendique une résistance aux frottements et aux lessivages, ce que notre test confirme. Autrement dit, il est possible de la nettoyer sans dégrader son aspect. Malheureusement, il sera difficile d’enlever la plupart des taches qui ont tendance à s’incruster. C’est le constat que nous avons fait aussi bien avec des feutres, du vin rouge ou du café que du ketchup.

Le marquage A+, porté par l’ensemble des peintures sélectionnées, est trop laxiste pour permettre à un consommateur de véritablement identifier les produits les moins polluants. Pour savoir si la Tollens intérieur + est une peinture polluante, nous avons mesuré ses émissions en composés organiques volatils (COV) 3 et 28 jours après application.

Nous en concluons qu’elle fait partie des moins polluantes, mais qu’il sera toutefois nécessaire d’aérer les pièces fraîchement peintes les jours suivant l’application. Parmi les polluants émis, nous avons retrouvé la méthylisothiazolinone (MIT). Bien que le niveau soit faible à 3 jours et qu’elle ne soit plus détectée 1 mois après l’application, une personne déjà sensibilisée devra être vigilante au moment de l’application mais également les jours qui suivent, puisque l’exposition peut se faire par voie aéroportée.