Avis Luxens (Leroy Merlin) Haut pouvoir couvrant

Le produit est facile à appliquer et l’aspect final est fidèle à la description faite sur le pot : blanc et satiné.

Avantages et inconvénients

POUR:

  • Facile à mettre en œuvre
  • Séchage rapide
  • La plus opacifiante des peintures testées
  • Lessivable sans risquer d’altérer la couche de peinture
  • Limite l’incrustation des taches à l’exception du café et du vin rouge
  • Faibles émissions au bout de 28 jours

CONTRE:

  • Émissions de MIT pouvant être problématiques pour des personnes déjà sensibilisées

Luxens (Leroy Merlin) Haut pouvoir couvrant

Comme toutes les références testées, elle sèche rapidement.

Elle fait partie des quelques peintures à ne pas utiliser l’allégation monocouche. On ne peut que s’en réjouir, puisque ce test comparatif met de nouveau en évidence que ce terme a peu de sens. La mise en œuvre d’une seule couche de finition ne suffit que dans le cas idéal où le fond est déjà bien blanc. Cette peinture revendique en revanche un haut pouvoir couvrant, ce que nous confirmons. Au critère « aptitude à masquer les taches » de notre test, elle a obtenu les meilleurs résultats, aussi bien sur les taches foncées que sur les salissures grasses et la rouille.

Elle peut être lavée à l’eau sans que son aspect en soit affecté. Le lavage aura un effet sur certains types de tache, comme l’huile et les feutres. Les taches de café et de vin rouge vont, quant à elles, s’incruster rapidement dans la couche de peinture. Il est donc indispensable de s’atteler au plus vite à leur élimination. Ce constat est vrai avec l’ensemble des peintures de notre test.

Côté émission de polluants dans l’air, cette peinture s’en sort plutôt bien. Les émanations diminuent assez rapidement dans le temps. Ainsi, 28 jours après application, elles sont très faibles. Nos analyses mettent toutefois en évidence qu’elles ne sont pas négligeables les jours qui suivent l’application.

Il est donc indispensable d’aérer les pièces à la fois pendant l’utilisation du produit, mais aussi pendant les jours qui suivent. Parmi les substances détectées, le laboratoire a identifié la méthylisothiazolinone (MIT). Au bout de 28 jours, le taux mesuré est inférieur au seuil conseillé par une instance sanitaire (l’Agence nationale de sécurité sanitaire – Anses).

Malheureusement, pour des personnes déjà sensibilisées, ce niveau est déjà trop élevé. Sur le pot, on peut d’ailleurs lire : « Peut produire une réaction allergique. » du fait notamment de la présence de MIT.